Présentation

« Paul Valéry écrivait en 1933 : « Le Centre Universitaire Méditerranéen est une institution sans modèle, sans exemple et il peut, par conséquent, se créer à lui même sa valeur propre ».
Le poète voyait juste et, au fil du temps, le CUM a su créer sa valeur propre. Le Centre est unique, il n'est pas université, il n'est pas salle de conférence, il n'est pas un musée dépositaire du savoir. Non, le CUM est tout cela à la fois, sans contrainte, sans tabou. Sa vocation, dès les origines, fut universelle. »

Christian Estrosi
Député - Maire de Nice
Président de Nice de la Métropole Nice Côte d'Azur

Lieu de mémoire et de prestige, le Centre Universitaire Méditerranéen (C.U.M.) offre au grand public des conférences, des concerts, et des colloques.

Créé en 1933 (son premier administrateur fut Paul Valéry), le CUM fut jusqu'en 1965 un espace intellectuel et culturel. Il servit ensuite à l'installation de la nouvelle Université niçoise avant de redevenir, aujourd'hui, un centre d'échanges et d'expression.

Un joli palais, blanc et rouge, sur la Promenade des Anglais. Au seuil, deux palmiers. A droite, le souvenir du pin de Marie Bashkirtseff, qui projetait une ombre légère sur la vaste fenêtre du bureau-bibliothèque de Paul Valéry. A l'intérieur, un bijou digne de l'écrin : le fini du dallage et des parquets répond à l'art des boiseries, un secrétariat moderne, une salle des actes, avec des glaces, des dorures et de l'ocre pompéien, faite pour accueillir l'élite des intellectuels. Enfin, un amphithéâtre, considéré comme le plus beau de France.

Cette maison vouée au culte de l'esprit a des prétentions égales à son cadre. Elle est le lieu de rencontre des esprits éminents du monde. Le Centre Universitaire Méditerranéen reste aujourd’hui une institution unique en son genre.