Tlemcen à travers les âges

Exposition et conférence mardi 08 février 10:00 au mercredi 09 février 17:15


Exposition et conférences
“Tlemcen à travers les âges“
8 et 9 février 2022

 
Programme

Mardi 8 février 2022
10h : Ouverture de l’exposition au public
Visite de l’exposition de 10h à 18h30
15h30 : Séance d’inauguration
Cette exposition “Tlemcen à travers les âges“, est organisée sous l’égide de la Ville de Nice et de la FACM (Fondation de l’assemblée des citoyennes et des citoyens de la Méditerranée,) avec la collaboration du Cercle Méditerrapaix et des agences E2id et CREI. Elle fait suite à celle organisée en janvier 2018 “Constantine à travers les âges“ qui avait reçu beaucoup de visiteurs.
Cette nouvelle exposition “Tlemcen à travers les âges : architecture et spiritualité de la ville“, dévoilera un reportage de photos et de vidéos des sites et monuments historiques emblématiques de Tlemcen et de sa région.
Elle a pour objectif de sensibiliser le public à la notion “d’héritage commun de ce patrimoine.
L’exposition n’a pas pour objectif “de poser un regard nostalgique sur le passé mais d’avoir une vision du devenir du patrimoine“. Chacun peut se sentir dépositaire de ce patrimoine.
Un bel ouvrage sur la ville a été réalisé et sera dédicacé à cette occasion.

15h45 : Présentation de l’exposition par Nadir BENMATTI,
Commissaire de l’exposition
Ministre de l’urbanisme et de la construction (Algérie 1988-1989)
Président du Cercle Méditerrapaix (Fondation ACM)

16h00 : Conférence : 
“Le digital dans le discours expographique : Cas de Tlemcen à travers les âges “
Par Zine-Eddine SEFFADJ
Docteur en Histoire de l’art et archéologie islamique de l’université Paris IV,
Concepteur et réalisateur de l’exposition
Fondateur des agences CREI.corp & E2ID

Mercredi 9 février 2022
Visite de l’exposition de 10h00 à 18h30

16h00 : Conférence :
“Tlemcen au passé prestigieux : l’héritage de l’histoire“
Par M. Fouad GHOMARI
Diplômé de l’INSA de Lyon.
Professeur au département de génie civil de l’université de Tlemcen.
Auteur de plusieurs publications sur les villes algériennes.
Il s’agit de retracer l’évolution de l’homme à Tlemcen, de la période préhistorique à nos jours et ce à travers l’occupation de l’espace. Par sa position privilégiée et sa nature florissante, cette ville ancestrale, plusieurs fois millénaire, et ancienne capitale du Maghreb central pendant trois siècles, entrelace des influences berbères, arabes, hispano-mauresques, et occidentales, ce qui lui a d’ailleurs valu divers titres dont « la perle du Maghreb », « la Grenade africaine », « la Médine de l'Occident » ou encore selon l’expression hypocoristique « Ville d’art et d’histoire ».
Au-delà de toutes les destructions que cette ville a connue à travers les âges, plusieurs monuments y ont échappé et sont classés patrimoine national. A ce titre, Tlemcen abrite 70 % du patrimoine architectural arabo-musulman, leg d’un passé tourmenté mais oh combien ! prestigieux. Son patrimoine défensif, en béton de terre, révèle la succession de plusieurs dynasties qui ont marqué leur passage sur le plan urbanistique en étalant la ville d’est en ouest sur un site accidenté, faisant ainsi de Tlemcen la « bien gardée de Dieu ».
Le rôle stratégique qu’elle a joué à travers le temps sera aussi présenté et particulièrement au moyen âge en tant que pôle d’échanges entre les deux rives de la Méditerranée et porte de l’Afrique puisqu’elle était un relais important sur la route de l’or.