Le bonheur, ou l'art d'être heureux par gros temps

Les rencontres Philo


Professeur Jean Salem, philosophe, professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

En prenant son bien chez Tolstoï, chez Maupassant, chez Villiers de l’Isle-Adam, chez Tchekhov presque autant que chez certains des philosophes à qui va sa prédilection : Épicure, Montaigne, Descartes, La Mettrie, Diderot, Rousseau parfois, Feuerbach et Marx, Jean Salem entend rompre avec l’idéologie du bonheur privé, du bonheur New Age, du bonheur « guimauve » et désengagé. On l’entendra donc parler non seulement du « souverain
bien » des Anciens, mais aussi du bonheur d’agir, de résister, en un mot : du bonheur de lutter.