Cancer : vers plus de guérison et moins de mutilation

Science

Jean-Pierre Gérard, professeur émérite de cancérologie-radiothérapie à l’université de Nice Sophia Antipolis

Le cancer est une maladie malheureusement fréquente mais qui guérit une fois sur deux. Ce taux s’améliore régulièrement grâce au diagnostic plus précoce et aux traitements plus efficaces. Désormais, ces guérisons sont obtenues avec des traitements plus conservateurs évitant le sacrifice d’un oeil, d’un larynx, d’un sein, d’une vessie, d’un membre. Des progrès sont quotidiens et la ville de Nice est à la pointe de ces recherches.