"Une révolution dans les sciences de la vision au XIe siècle, le traité de l’optique d’Ibn al-Haytham"

Cycle « les grecs, les arabes et nous : science et philosophie » jeudi 03 octobre 16:00

 Michel Imbert, professeur émérite à l’université Pierre et Marie Curie, directeur d’études honoraire à l’école des hautes études en sciences sociales (EHESS), membre d’honneur du laboratoire des systèmes perceptifs (LSP) à l’école normale supérieure Ulm-Paris, spécialiste des neurosciences cognitives de la vision

L’œuvre d’Ibn al-Haytham marque une rupture radicale. Lumière et vision, indissociables dans l’antiquité, sont désormais séparées : l’œil n’illumine plus les objets, il en reçoit la lumière qu’ils réfléchissent. Cette découverte rendit possible les théories modernes initiées par Kepler au début du XVIIe siècle. C’est cette page brillante de la science arabe que l’auteur se propose de raconter.