Splendeur et vicissitudes du sein

Art et médecine jeudi 12 mars 16:00

Christian Loubet, conférencier, professeur honoraire à l’Université de Nice Sophia Antipolis, spécialisé dans l’histoire moderne des mentalités et des arts

Karine Bertrand, sexologue à Besançon, organisatrice de sessions de soin

La Vierge offrant son sein nu à l’enfant Jésus exprime, à travers cet organe le don de la vie, (Fouquet, Léonard). Les peintres modernes insistent sur cette valeur emblématique (Magritte).

Dans l’iconographie, la douleur des martyrs permet l’illustration d’un don de soi sublime.

Ainsi, sainte Agathe résiste à la douleur quand on lui tranche les seins (S. del Piombo), mais aussi les offres en sacrifice (Zurbaran, Pouhandeh). L’image du sein véhicule une très forte symbolique culturelle et sociale. Après un cancer du sein et une ablation parfois brutale, une femme doit effectuer un travail de deuil pour se réapproprier son corps dans son intimité, rétablir son rapport à soi et à l’autre.

La quête d’une résilience vertueuse, moderne forme de la catharsis, l’emporte aujourd’hui sur la sublimation spirituelle dans la perspective d’une forme d’art-thérapie après mutilation (Delacroix, Klimt sont réinterprétés par S. L’Ara, Domondo, C. Muller, Prune Noury).

Ve TRÉSORS D’IMAGES