Sous le soleil de la peste : Sisyphe et Prométhée à l’ombre du Minotaure »

Chaire Jean-François Mattéi jeudi 18 mars 18:00

Marie-Thérèse Blondeau, vice-présidente de la Société des Études camusiennes
Tandis qu’en son palais labyrinthique dévasté par la peste Le Minotaure dévore les Oranais, Sisyphe, héros de l’absurde et de la répétition, tenant d’un bonheur individuel, piétine, et Prométhée, prenant le parti des hommes, se révolte. Mais avant d’en venir à la fiction, il convient de voir comment Sisyphe a pesé sur Camus romancier.