Qu’est-ce-que l’amitié ? Ce que nous devons aux anciens, et tout particulièrement à Aristote

Les Rencontres Philo

Dimitri El Murr, maître de conférences en philosophie à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre honoraire de l’Institut universitaire de France

L’ami est-il un autre moi-même ? Dois-je m’aimer moimême pour aimer autrui ? L’amitié est-elle nécessairement réciproque ? Est-elle utilitaire ou désintéressée ? Combien

puis-je avoir d’amis ? Ces questions, et bien d’autres encore, furent celles que se posèrent Platon et Aristote : elles sont encore celles que nous nous posons quand nous réfléchissons à ce qui nous lie à ces autres pourtant très semblables que nous appelons nos amis. Réfléchir sur l’amitié, c’est en effet examiner ce qui fait de nous des hommes, car à la différence de l’animal ou du dieu, l’homme est un être capable d’amitié.

Un être pour lequel l’amitié est indispensable, car « sans amis, personne ne choisirait de vivre, eût-il tous les autres biens »

(Aristote, Éthique à Nicomaque, VIII, 1).