Nice ville de culture dans l’entre-deux-guerres : naissance des premiers musées d’art et du C.U.M.

Mémoire du C.U.M mardi 16 janvier 16:00

Slim Jemaï, docteur en histoire contemporaine à l’Université de Nice et titulaire du prix Départemental de la Recherche Historique pour son ouvrage Les arts plastiques à Nice dans l’entre-deux-guerres : fondements et institutions (2017, Serre Éditeur)

À Nice la période de l’entre-deux-guerres est marquée par la création de nouvelles institutions publiques qui modifient radicalement le panorama culturel de la cité azuréenne : le Musée Masséna en 1921 voué à l’amour de la «petite patrie», le Musée des Beaux-Arts Jules Chéret en 1928, hommage vibrant au génie décoratif de l’artiste, le Centre Universitaire Méditerranéen en 1933 inspiré par la vision universaliste de Paul Valéry. Autrefois cloîtrées au sein des cercles privés et réservées uniquement à la classe privilégiée, les pratiques culturelles et artistiques commencent à se démocratiser. Du choix de l’emplacement à l’enrichissement des collections et l’organisation des premières expositions, l’auteur évoquera ces pages inédites des grandes institutions culturelles niçoises et leurs principaux acteurs.