Napoléon écrivain? Poésie oratoire, poésie de l'action

Napoléon 2021 mercredi 26 mai 16:00

Patrice Gueniffey, historien
Conquérant, législateur, souverain, Napoléon a bien des cordes à son arc. Mais écrivain ? Ce n’est assurément
pas le mot qui vient le premier à l’esprit. Et pourtant ! Si les grands esprits de son temps, de Germaine de Staël à Chateaubriand, lui ont fait une détestable réputation de
dictateur ennemi de l’intelligence et de la littérature, lui était bien conscient qu’en France on ne pouvait briller à la tête de l’État, depuis Richelieu et Louis XIV, sans ajouter
la consécration des lettres à sa couronne. L’écriture, ou,dans le cas de Napoléon, plutôt la dictée ? Le moyen detransfigurer l’action, mais aussi d’entrer dans l’immortalité.
Ne disait-il pas de son siècle qu’en dernier ressort la plume l’emporterait sur l’épée, et l’esprit sur la force ?