Le terrorisme et son traitement judiciaire

Cycle "terrorisme et nihilisme" mercredi 27 janvier 16:00

Bruno de Cessole, écrivain, journaliste, critique littéraire

Philippe Bilger, ancien avocat général, écrivain et homme de radio

Comme en témoignent les procès récents des auteurs d’actes terroristes, leur issue se révèle rarement satisfaisante sur le plan judiciaire et pénal. Le caractère exorbitant d’un attentat terroriste suscite en effet nombre de questions problématiques. S’agit-il d’un acte criminel relevant du code pénal ou d’un acte de guerre, justiciable d’une instance particulière ? Les lois françaises existantes étaient-elles adéquates, tant sur le plan de la prévention que de la pénalisation ? Les sanctions prévues par la loi sont-elles proportionnées à la nature exceptionnelle du crime ?

Le renforcement de l’arsenal législatif, dont l’efficacité reste à démontrer, ne conduit-il pas à une restriction dangereuse et irréversible des libertés publiques ? La pénalisation ordinaire d’un attentat terroriste, autrement dit la prison, n’est-elle pas contre-productive, dans la mesure où le milieu carcéral constitue un terrain privilégié du recrutement et du prosélytisme islamiste ? Enfin, le dilemme que nos sociétés doivent affronter : faut-il préférer la sécurité à la liberté, ne fait-il pas le jeu de la stratégie terroriste ?