Le front d’Orient 1915-1918

Journée de la mémoire de 1918 mercredi 07 novembre 16:00

À l’occasion de la commémoration par la Ville de Nice du Centenaire de la Première Guerre mondiale

Avec la célébration du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918 se clôt le cycle commémoratif du centenaire de la Grande Guerre. Il paraissait utile pour l’édification du grand public d’évoquer quelques-uns des aspects moins bien connus de cette page d’histoire, la place tenue par l’armée française dans la victoire finale, le rôle décisif de l’armée d’Orient, les conditions qui ont abouti à contraindre les empires centraux à déposer les armes, et la mémoire douloureuse de cette guerre à travers l’édification des monuments aux morts.

Modérateur : Yvan Gastaut, historien, maître de conférences à l’université de Nice

Max Schiavon, docteur en histoire

De 1915 à 1918, des centaines de milliers d’hommes sont engagés aux Dardanelles et dans les Balkans au sein des armées d’Orient. Ces combats qui comptent parmi les grands épisodes de la Première Guerre mondiale sont pourtant les moins connus. Or c’est bien la victoire éclatante du général Franchet d’Esperey qui contraint la Bulgarie à signer l’armistice le 30 septembre 1918, et enclenche l’effondrement final de l’Allemagne et de l’Autriche-Hongrie. Au moment de commémorer la fin de la Grande Guerre, il était temps d’en reparler.