La femme chez fellini: entre profane et sacré

Journée de la femme jeudi 08 mars 16:00


Christiane Golesi, professeur agrégée hors-classe
Cette ciné-conférence se propose, à travers de courts mais nombreux extraits des films de Fellini, de parcourir une œuvre qu'il définit lui-même « un chant de gratitude envers les femmes ». Fellini rejoint Dante dans son concept de l’amour sacré.
Depuis Silvia, la déesse de La Dolce Vita en passant par la femme-ange de Huit et demi, sans oublier la Gradisca d’Amarcord, jusqu’au mausolée des conquêtes féminines de La Cité des Femmes et l’inévitable Casanova, nous poursuivrons notre voyage dans le monde fantastique du Maestro par un saut de 30 ans dans le temps, en retrouvant les personnages de La Dolce Vita. Tour à tour épouse, amante, ange ou diablesse, Silvia, Claudia, Giulietta, Henriette et d’autres encore sont la première source d’émerveillement du héros masculin de Fellini (et de Fellini lui-même).