L'esprit de division et de querelle : une constante française

Cycle "Qu’est-ce-que l’esprit français ?" jeudi 30 novembre 16:00

Bruno de Cessole, écrivain, journaliste, critique littéraire
Le nom de l’invité sera communiqué ultérieurement
Au témoignage de César dans La Guerre des Gaules, la singularité des Gaulois était la division en clans rivaux au sein des peuples, des cités, et même des familles. Cette propension irrésistible aux querelles et aux discordes, voire à la guerre civile, traverse toute l’histoire de France. Elle marque de son sceau non seulement la vie politique, mais la vie religieuse, sociale et culturelle.  Armagnacs contre Bourguignons, Montagnards contre Girondins, Guesde contre Jaurès,  De Gaulle contre Pétain,  mais aussi Racine contre Corneille, Voltaire contre Rousseau, Romantiques contre Classique, Impressionnistes contre figuratifs… Quelles peuvent être les raisons de cet affrontement  millénaire entre partis et factions rivaux, et l’étonnante victoire du « macronisme » signifie-t-elle le commencement de la fin de l’éternelle guerre franco-française ?