Albert camus, prix nobel : Grâce et disgrâce

Année Camus mercredi 09 décembre 16:00

Anne Prouteau, maître de conférences en littérature française à l’Université catholique de l’Ouest à Angers, présidente de la Société des Études camusiennes
Alors qu’à seulement 44 ans, Albert Camus reçoit la consécration suprême, il ne sent pas forcément le plus heureux des hommes. Et cependant, quel parcours pour l’écrivain né dans une famille pauvre et analphabète !
À la lumière contrastée de ce prix Nobel, nous réfléchirons au Camus des années 50, plus que jamais artiste, qui continue, malgré tout, à rêver à l’œuvre à venir.